03 avril 2018 ~ Commentaires fermés

Perspective macroéconomique en Belgique

L’investissement en Belgique a fait preuve de résistance face à la crise. En 2016, contrairement à la situation dans les pays voisins et la zone euro dans son ensemble, le taux global d’investissement en Belgique a dépassé celui de 2007. S’établissant à 23,4 % du PIB, il est actuellement plus élevé que la moyenne de la zone euro et que le niveau observé en France, en Allemagne et aux Pays-Bas. Cette performance générale relativement bonne est le résultat de l’investissement privé, et en particulier de l’investissement des entreprises, qui a augmenté par rapport à son niveau d’avant la crise. La part de l’investissement des ménages dans le PIB total est restée stable à 5,9 %, un niveau qui correspond à celui des pays voisins. En revanche, l’investissement du secteur public reste un défi majeur en ce qui concerne tant son niveau global que son orientation et sa contribution au potentiel de croissance du pays. La Belgique est l’un des pays bénéficiaires du plan Juncker, les financements approuvés représentant 1,3 milliard d’EUR. Globalement, les obstacles à l’investissement privé en Belgique sont relativement modérés, comme l’a confirmé la Commission européenne dans son évaluation. Des progrès substantiels ont été réalisés en ce qui concerne la fixation des salaires. On constate également certaines avancées dans le domaine de l’éducation. Une libéralisation plus ambitieuse des professions réglementées, des services aux entreprises et du commerce de détail pourrait stimuler les investissements dans les secteurs concernés ainsi que dans l’ensemble de l’économie.

Les Commentaires sont fermés.

Foncierimmoconsult |
Dourdan Environnement |
En Balade |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Expandyourmind
| Sous l'écume du jour
| LE TEMPS DES CERISES